Le jardin médiéval du château du Haut-Koenigsbourg

jardin_ens_cote_ouest.jpg - Château du Haut-Koenigsbourg, Alsace, France
Ce jardin s'inspire de textes et gravures médiévales. Comme cela se faisait souvent dans les châteaux au 15e siècle, il est à l'extérieur de la forteresse et suit un plan bien structuré. Entièrement clos, il est protégé des animaux sauvages par des barrières ou des haies. Il est constitué de carrés aux bordures de bois tressé appelées ʺplessisʺ.

Des plantes utiles, à portée de main

Dans ce jardin de château, on trouve de quoi se nourrir, se soigner ou même teindre ses vêtements.
Dans le potager, sont cultivés les légumineuses, les plantes aromatiques et les légumes. Au Moyen Âge, on parle de ʺracinesʺ et de ʺfeuillesʺ. Les ʺracinesʺ désignent le navet, l'oignon ou le panais. Les seigneurs leurs préfèrent les ʺfeuillesʺ jugées plus nobles, comme la laitue, le chou ou le souci. Ici, pas de pommes de terre, tomates ou autres légumes venus plus tard d'Amérique !
A leurs côtés, poussent des utilitaires qu'on transforme en gourdes, teintures ou tissus. Les plantes qui soignent, appelées ʺsimplesʺ, sont cultivées non loin des herbes ʺmagiquesʺ qui entrent dans la fabrication de potions. Et dans le jardin de Marie, se cueillent les bouquets qui décorent la chapelle.

Jardin de plaisirs

A la fin du Moyen Âge, le jardin devient aussi un lieu de plaisirs. Revenus de croisades, les chevaliers ont ramené d'Orient une relation plus sensuelle à la nature. Espaces ombragés et tonnelles de rosiers sont alors aménagés et invitent au repos. Dans ce jardin courtois, dames et seigneurs admirent les fleurs, jouent, dansent et ʺcontent fleuretteʺ.

Evoluant au rythme des saisons, le jardin médiéval se découvre librement de juin à septembre (selon les conditions climatiques) ou lors d'un atelier du patrimoine ʺCôté jardin, côté forêtʺ, dédié aux groupes scolaires ou périscolaires.
  • Version pdf
  • Imprimer cette page
  • Partage Facebook
  • Partage twitter
  • Partage Google+
  • Partage pinterest
  • Ajouter aux favoris
jardin_ens_cote_ouest.jpg - Château du Haut-Koenigsbourg, Alsace, France

Geste durable

L'un des projets de l'Agenda 21 du château du Haut-Kœnigsbourg est de « S'engager encore plus fortement en faveur d'un entretien naturel et raisonné des espaces verts et du jardin médiéval ». En confiant l'entretien de la totalité des espaces verts à un chantier d'insertion par l'environnement, le château s'est naturellement orienté vers une gestion raisonnée, en phase avec le projet historique et pédagogique du jardin médiéval. Ce mouvement est accentué par la poursuite de son aménagement en privilégiant les espèces anciennes, variées et adaptées aux conditions climatiques du site / compost, paillage, rotation de cultures, absence de pesticide et de traitement chimique / accueil des animaux auxiliaires.