Incendie et abandon du château du Haut-Koenigsbourg

011403_haut_koenigsbourg.jpg - Château du Haut-Koenigsbourg, Alsace, France
Malgré l'ampleur des travaux de fortification entrepris au 15e et au 16e siècle, l'artillerie suédoise vient à bout des défenses du Haut-Koenigsbourg pendant la guerre de Trente Ans. Assiégé, pillé puis incendié en 1633, le château fort est abandonné pendant deux siècles.

Ses ruines sont classées monument historique en 1862, puis sont acquises trois ans plus tard par la ville toute proche de Sélestat.

Les prémices d'une restauration


On envisage dès cette époque des travaux de restauration : la municipalité de Sélestat consolide une partie des ruines, et l'architecte Winkler établit en 1882 un projet de reconstruction ambitieux. Mais la ville est incapable financièrement d'assurer la restauration de l'édifice.
Après l'annexion de l'Alsace à l'Allemagne en 1871, Sélestat offre les ruines encore majestueuses du château fort à l'empereur Guillaume II en 1899.
  • Version pdf
  • Imprimer cette page
  • Partage Facebook
  • Partage twitter
  • Partage Google+
  • Partage pinterest
  • Ajouter aux favoris
011403_haut_koenigsbourg.jpg - Château du Haut-Koenigsbourg, Alsace, France