Un château fort de montagne en Alsace

Le château du Haut-Koenigsbourg a été érigé sur un promontoire rocheux à plus de 750 mètres d'altitude... © Tristan Vuano - Château du Haut-Koenigsbourg, Alsace, France
Au commencement était la montagne

Si le château du Haut-Koenigsbourg a été bâti à cet endroit, c'est tout d'abord parce que, très longtemps auparavant, les forces de la nature avaient préparé un emplacement idéal

Le site - un promontoire rocheux majoritairement constitué de grès rose - sur lequel le château du Haut-Koenigsbourg a été érigé est le fruit du temps long, celui de l'histoire géologique de la région.

Des centaines de millions d'années au cours desquelles les forces tectoniques, puis l'érosion, ont façonné un site qui culmine aujourd'hui à plus de 700 mètres et s'étire - avec une pente parfois abrupte - en direction de la plaine. 
Un site d'où la vue porte par temps clair sur plusieurs dizaines de kilomètres, et sur près de 360°.

Mais un site n'est occupé que si sa situation est favorable, c'est-à-dire si son environnement est propice à l'installation d'un groupe humain. Pour cela il est nécessaire qu'un certain nombre de critères soient réunis, parmi lesquels l'indispensable présence de l'eau, ou les voies de communication…

Les premières pierres

L'existence d'un château fort construit par les Hohenstaufen est attestée par écrit dès l'an 1147. Alors appelé Castrum Estuphin, il domine la plaine d'Alsace à plus de 700 mètres d'altitude.

Situé sur un promontoire rocheux, le château est en fait un observatoire idéal des principales routes commerciales de la région qui se croisaient aux environs de la ville de Sélestat : la route du blé et du vin qui reliait l'Italie aux actuels Pays-Bas et la route du sel et de l'argent reliant les provinces de Lorraine - par les cols de Sainte-Marie-aux-Mines, d'Urbeis ou de Steige - aux régions germaniques situées à l'est du Rhin.

De fait, ce château fort représente aussi un point de repli stratégique. Ce fut là sans doute un des principaux rôles du château à l'époque de sa construction.

Ce château fort prend le nom de Koenigsburg (château royal) à partir de 1157.

L'arrivée des Tierstein

Détruit en partie suite à un premier siège mené en 1462, les Habsbourg confient en 1479 ce château fort aux Tierstein, une famille seigneuriale originaire de l'actuel Jura suisse, en remerciement pour leurs services rendus.

Ceux-ci le reconstruisent et l'agrandissent, mettant en place un système défensif conçu pour faire face à des tirs d'artillerie.

Au cours du siècle suivant, la famille des Sickingen poursuit à grands frais les travaux de modernisation, faisant ainsi du château fort la forteresse la plus moderne en Alsace au milieu du 16e siècle.

C'est l'apogée du Hohkoenigsburg ("Hoh" signifie... "Haut" !).

Mais l'histoire ne s'arrête pas là...

  • Version pdf
  • Imprimer cette page
  • Partage Facebook
  • Partage twitter
  • Partage Google+
  • Partage pinterest
  • Ajouter aux favoris
Le château du Haut-Koenigsbourg a été érigé sur un promontoire rocheux à plus de 750 mètres d'altitude... © Tristan Vuano - Château du Haut-Koenigsbourg, Alsace, France